Qu’est-ce que le PTZ ?

Le "PTZ" (Prêt à Taux Zéro) est un prêt complémentaire au prêt principal qui est souscrit sans intérêt et sans frais. La bonification est aidée par l’État. Il est accordé, sous condition de ressources, en fonction de la zone de construction, du coût de l’opération et de la composition du ménage, aux personnes qui souhaitent, pour la première fois, devenir propriétaire de leur résidence principale, par exemple pour faire construire sa première maison.

Pour renforcer son efficacité et pouvoir en faire bénéficier un plus grand nombre de ménages primo-accédants, le PTZ a déjà été modifié le 1er octobre 2014, puis le 1er janvier 2015.

 

Le Prêt à Taux Zéro peut financer l’acquisition :

·        d’un logement neuf, comme une construction de maison

·        d’une maison ancienne, dans certaines communes rurales, sous condition de travaux, depuis le 1er janvier 2015.

Les nouvelles conditions du Prêt à Taux Zéro

 

Dès le 1er janvier 2016, les conditions de prêt sont plus avantageuses dans l’achat d’un bien neuf mais également pour des biens dans l’ancien à condition de travaux de rénovation.

 

L’objectif est de renforcer le Prêt à Taux Zéro et l’ouvrir au plus grand nombre. Avec des conditions très avantageuses pour les primo-accédants, cette nouvelle mouture du PTZ :

·        permet de financer jusqu’à 40 % de l’achat du logement (maison) alors qu’il était compris entre 18 et 26 % jusqu’en 2015.

·        augmente les plafonds de revenus permettant d’en bénéficier.

·        rallonge le différé de remboursement de 5 ans minimum jusqu’à 15 ans contre 0 à 14 ans aujourd’hui jusqu’en 2015.

·        permet d’étendre la durée du prêt sur 20 ans minimum pour réduire le montant des mensualités et ainsi rendre le projet plus intéressant financièrement.

 

Les conditions d’éligibilité au prêt accession sociale (PAS), garanti par l’État, seront harmonisées sur celles du prêt à taux zéro renforcé, pour plus de simplicité.

 

Le PTZ 2016 concrètement

Plus d’informations sur le site du Ministère www.logement.gouv.fr ou dans les ADIL