Découvrez les principales aides financières pour vous accompagner dans vos travaux de construction.

Dans votre plan de financement, outre un prêt immobilier classique, vous allez pouvoir prendre en compte les aides suivantes, elle vont vous permettre d'augmenter votre apport ou de financer une partie de votre projet.

maison,villa,macon,constrution,rt2012,maisons,villas,perpignan,barcares,66
maison,villa,macon,constrution,rt2012,maisons,villas,perpignan,barcares,66

Avec la loi Pinel vous pouvez économiser jusqu’à 63 000 € sur 12 ans.

Proportionnellement à votre durée d’engagement locatif vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21% du montant de votre investissement. Cette réduction d’impôt s’étale de manière linéaire sur 6, 9 ou 12 ans

c’est un prêt sans intérêt.

Sa durée totale est de 20, 22 ou 25 ans. Il est constitué d’une période de différé d’une durée de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ. Plus les ménages sont modestes, plus les conditions sont favorables : la durée totale du prêt et la période de différé sont maximales.

Pour plus de renseignement ,

Cliquez sur l'image

Pour plus de renseignement ,

Cliquez sur l'image

Autres aides

Aides locales et taxe foncière exonérée

Les collectivités locales, dont font partie le conseil départemental et le conseil régional, peuvent allouer des aides financières dans la construction d’une habitation. A cet égard, le plus judicieux est de se mettre en relation directe avec les collectivités susdites. Elles vous informeront sur les conditions d’accès aux modalités de leur accompagnement financier.

En fonction de l’aboutissement des travaux de construction, un logement neuf est exonéré de la taxe foncière pendant une durée de 2 années. Par ailleurs, si vous avez opté pour la construction d’une maison BBC passive, vous avez la possibilité d’être exonérés pendant 5 ans de la taxe foncière. La ville ou l’établissement public de coopération intercommunal, soumis à l’examen de votre dossier, peut autoriser des taux d’exonération variables (de 50 à 100%).